Gestion des données de la recherche : fonctionnement de la collection Pangloss

La séance du 15/12, en format hybride, a été animée par Alexis Michaud et Séverine Guillaume. Elle a été consacrée à la présentation de la Collection Pangloss comme cas d’usage de données linguistiques ouvertes pour la recherche.

Pangloss, archive ouverte dédiée aux langues rares, est un exemple de collection répondant dans sa conception et ses usages aux ambitions de la science ouverte : des données Facile à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables (ce que résume l’acronyme anglais FAIR). A cet effet, elle utilise des outils génériques, et les normes du domaine : format XML pour les annotations et métadonnées, standard OLAC pour le catalogage, licences CC.

La collection Pangloss répond en outre à l’exigence d’une conservation pérenne des documents. Pour cela Pangloss, s’inscrit au sein des collections de Cocoon, maillon de la Très Grande Infrastructure de Recherche Huma-Num. La séance de séminaire porte sur le fonctionnement pratique de cette archive ouverte et les perspectives pour les déposants.

La captation de la séance réalisée par Céline Ferlita peut être librement consultée sur Canal U.

Julie Giovacchini

CNRS - UMR 8230 - Spécialiste de philosophie hellénistique (épicurisme et scepticisme) et d'histoire de la médecine, ingénieure en analyse de sources anciennes, rédactrice pour la revue Philosophie antique.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.